10 porteurs de projets culturel innovants lauréats de l’appel à projets Louvre Lens Vallée !

 

 Un vif succès pour l’appel à projet Louvre Lens Vallée !

 

Louvre Lens Vallée accompagne tous les entrepreneurs culturels dans l’émergence et le développement de leur idée ou projet. Pour accueillir et booster de nouveaux projets, Louvre Lens Vallée a lancé un appel à projet au premier trimestre de cette année.  Il était à destination des entrepreneurs, artisans, designers, artistes, passionnés de digital ou de culture souhaitant créer ou développer une solution ou un prototype innovant dans la culture.

 

L’appel à projet Louvre Lens Vallée a remporté un vif succès avec 76 dossiers reçus.

20 ont été sélectionnés pour passer en jury final ce 9 avril et10 ont été retenus pour intégrer l’incubateur.La sélection s’est déroulée dans les locaux du cluster et chaque candidat avait 4 minutes pour pitcher son projet et 6 minutes d’échanges avec le jury.

 

Parmi les critères de sélectionretenus : l’originalité du projet, sa dimension culturelle, son caractère expérimental, son modèle économique (faisabilité du projet), l’intérêt pour le territoire Lens-Liévin et l’écosystème Louvre Lens Vallée.

 

La composition du jury

  • Thierry Daubresse, Président LOUVRE LENS VALLEE
  • Thomas Longuemart, Directeur innovation ORANGE
  • Sébastien Savary, Vice-président fonds d’investissement R3E
  • Guilaine Legeay, Directrice projets multimédias au MUSÉE DU LOUVRE LENS
  • Mathieu Westerloppe, du CREDIT MUTUEL
  • Rachid Reda Moulay, Responsable de projets chez LEYTON
  • Nathalie Delforge, Chargée d’affaires chez ADITEC
  • Mickael Evrard, Consultant Relations Entreprises à l’APEC
  • Lucie M’Fah-Traore, Chargée de projets Service Entreprises à Agence Régionale de Développement et d’Innovation (ARDI)

 


Les prix

Les lauréats auront accès à un accompagnement sur-mesure 

En fonction de leur phase de développement, ils intégreront  :

  • soit le programme d’incubation «Seed-up», pendant 4 mois, renouvelable 1 fois avec la possibilité d’intégrer le programme d’accélération,
  • soit le programme d’accélération «Grow-up»pendant 4 mois, renouvelable 1 fois.

Soit un total de 16 mois d’accompagnement.

Ces 2 programmes comprennent un accompagnement individualisé alliant des conseils en business model, financement, communication, etc. mais aussi du coaching.

Soit un accompagnement global valorisé à hauteur de 41 000 € (Incubation + Accélération)

 

Une enveloppe financière de 39 000 € sera répartie selon les projets :

– les 3 premiers projets auront chacun, une enveloppe financière de 6 000 €

– les 7 projets suivants, auront chacun, une enveloppe financière de 3 000 €

Les porteurs de projets auront également accès :

  • au fond d’investissement R3E, partenaire de Louvre Lens Vallée avec la possibilité de lever jusqu’à 40 000 € au premier tour de table
  • aux partenaires financiers du cluster (BPI, Banque, Caisse des dépôts etc…)
  • au réseau de Business Angel et spécialistes en levées de fonds : LEYTON Groupe
  • à l’écosystème Culturel et Innovation de Louvre Lens Vallée.

 


Les 10 lauréats de l’Appel à projets Louvre Lens Vallée 

 

1)    DRUMISTIC – Jérôme Dron

Baguettes connectées pour jouer de la batterie n’importe où, n’importe quand !

L’objectif de DRUMISTIC est de développer la pratique de la batterie dans le monde grâce à des solutions innovantes. Le premier produit de Drumistic est le senstroke®. Il s’agit de capteurs connectés amovibles. Les cours interactifs et l’application mobile faciliteront la vie des batteurs et leur permettront de faire de la batterie n’importe où, n’importe quand et de progresser à leur rythme.

 

2)    LES GRANDS MIGRATEURS – Ludivine David

Jeu vidéo éducatif pour sensibiliser les jeunes au développement durable.

« Grands Migrateurs » est un jeu vidéo éducatif simple et ludique qui a pour but de permettre aux 8 – 12 ans de découvrir les grands objectifs du développement durable et d’en devenir acteur.
Le principe pour les enfants ? « Vous êtes prêts ? Alors catapultez votre compagnon de voyage, un oiseau migrateur et parcourez le monde ! Faites attention aux obstacles ! Selon le thème choisi, la déforestation ou l’eau potable par exemple, vous vous rendrez de pays en pays pour découvrir, à travers le regard des enfants locaux, les causes, les conséquences puis les solutions ». De retour en France, l’enfant découvrira les gestes simples qu’il peut lui aussi appliquer dans son quotidien…

L’objectif est de permettre aux professeurs ou aux parents d’accéder à une nouvelle matière, loin des images vues habituellement dans les médias, pour que chaque enfant, indépendamment de son origine sociale ou ethnique, puisse appréhender le monde dans lequel il vit. Cette ressource sera transversale et visera un apprentissage des enjeux liés au développement durable d’une part et un apprentissage de la diversité culturelle de l’autre.

 

 

3)    CITYMIX A.M.O – François Thery

Ré-investir et re-dynamiser les hyper-centres par une présence artistique.

 

Tirer parti de la vacance immobilière des centres-villes pour accueillir une présence artistique pérenne, génératrice de lien entre habitants et territoire, dans des ateliers de production artistique, tel est l’objectif de CityMix A.M.O. L’hyper-centre lensois sera le premier terrain d’expérimentation pour ce projet : 43 locaux vacants ont été répertoriés en première ceinture urbaine.

La multiplicité des typologies de locaux disponibles (tertiaire, commerce, équipement) permettra d’opérer une mutation adaptée à de futurs espaces de fabrication artistique et artisanale. En cohérence avec les orientations de développement du territoire, il s’agit donc de faciliter l’implantation d’activités de proximité revêtant par ailleurs une dimension pédagogique et touristique, par la transformation des cellules vacantes et en proposant aux propriétaires un montage de projet architectural et financier équilibré permettant la création de loyers à bon marché.

 

 

4)     KEROZENE 74 – Cédric Vallero

Des accessoires de mode recyclés à partir en chambre à air.

Kérozène 74 est une marque qui permet de révéler son identité par le biais d’accessoires mode homme et femme. Ces accessoires sont créés à partir d’un déchet, la chambre à air, favorisant ainsi son recyclage.
Ce projet rentre dans l’économie circulaire et a également pour vocation de pouvoir apporter son soutien à des projets œuvrant pour l’enfance.

 

5)    MIDAS – Nicolas Karasiewicz

Des visites sensorielles des musées.

En France, plus de 2 millions de personnes sont déficientes visuelles et 12 millions sont en situation de handicap. Un constat : la plupart du temps, ces publics à besoins spécifiques ont difficilement accès aux collections proposées par les musées en dehors des visites adaptées et en toute autonomie.

Le projet Midas porté par la jeune entreprise Tyresias entend permettre aux visiteurs de se réapproprier les œuvres par le biais de l’impression 3D : reproduction de sculpture, adaptation de tableaux, conception de maquettes… L’objectif est d’aller plus loin qu’une simple audio-description et que le visiteur découvre par lui-même l’œuvre. Par ailleurs, une technologie unique au monde permettrait d’intégrer une description sonore via une application smartphone, l’activation d’une musique, d’un parfum… On parle ici alors d’innovation sensorielle.

 

 

7)    FATUM – Sylvain Druart 

Une web-série fantastique interactive.

FATUM est une web série de science-fiction, interactive au concept innovant et original, découpée en chapitres (saisons) et guidée par une équipe de professionnels expérimentés.

“Fatum”, du latin « Destin », est une web-série ambitieuse et très rare par son concept mêlant action, fantastique, mystère et rebondissements en tous genres : le concept interactif permet par exemple au spectateur de choisir entre deux fins alternatives aux épisodes.

Chaque “chapitre” sera composé de 5 épisodes d’une vingtaine de minutes. Le premier chapitre traitera du Destin.

 

 

8)    MUSEOPIC – Amaury Belin

Application mobile qui permet aux visiteurs de musée d’avoir accès à des informations insolites sur les oeuvres.

Museopic est une application mobile destinée aux visiteurs de musée. Elle leur permet d’obtenir des infos et des contenus insolites sur n’importe quelle œuvre d’art exposée, simplement en pointant leurs smartphones dessus. Elle fonctionne grâce à des technologies de reconnaissance visuelle, réalité augmentée et géolocalisation indoor.

 

9)    CLINIQUE ART & DROIT – Lucie Treguier

Conseil juridique spécialisé en droit d’auteur et droit numérique in-app.

Le projet « clinique art et droit » entend créer une organisation qui procure de l’aide juridique aux artistes, quel que soit leur domaine de création (artistes plasticiens, musiciens, designers) de façon gratuite ou à moindre coût (selon le revenu de l’artiste) et de coordonner les actions des juristes pro-bonos de cabinets en France. Il s’agit aussi de créer des sessions d’orientation pour éduquer les artistes dès leur formation en école d’art sur leur droits, ainsi que la mise en oeuvre de fiches de conseils juridiques concises. Le but est que les artistes sur l’ensemble de l’hexagone aient un endroit centralisé vers lequel se tourner pour identifier, protéger et comprendre leurs droits (de propriété intellectuelle notamment) et ainsi d’avoir les mains libres pour se concentrer sur leur création. Le projet est né lors de son expérience de juriste à Sydney au sein de l’association Arts Law.

 

10) LE CLUB – Claire Delalande

Plateforme web pour une approche collaborative des musées avec les publics.

Claire Delalande a pour projet de développer une plateforme web dotée d’un outil de Smart Data Culturel fondé sur une approche collaborative des musées avec les publics.
Ce projet est issu d’échanges avec différents musées ayant exposé leurs problématiques autour de la connaissance et de l’implication des publics au sein de leurs structures. Suite à un travail d’analyse et d’étude, l’équipe a élaboré ce concept du « Club » qui a été positivement accueilli.

 

 

A propos de Louvre Lens Vallée

Créé en 2013, à l’initiative de la Communauté d’agglomération Lens-Liévin, de l’État et de la Région, Louvre Lens Vallée a vocation à bâtir un écosystème favorable à l’innovation culturelle sur le territoire. La culture est envisagée au sens large du terme : digitale mais aussi d’usage.

Ce cluster réunit des entreprises, start-ups et universitaires. Concrètement, il permet l’incubation et l’accélération d’entreprises culturelles (60 à ce jour) au 86 rue Paul Bert à Lens.

En 2019, le cluster va se déployer dans un bâtiment situé sur le site même de l’école Paul Bert. L’ambition du projet : offrir une nouvelle vie aux 3 000 m² de l’ancien établissement, pour l’accueil de savoirs et de savoir-faire dans le domaine de la culture.

 

Les partenaires de la Louvre Lens Vallée : 

La Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin, la Région Hauts de France, l’Université d’Artois, le Musée du Louvre Lens et Orange.

 

Pour tout contact presse :

Patricia Gombert : pgombert@agenceaffairespubliques.fr –  06 08 98 28 59

www.louvrelensvallee.com et sur Facebook / Twitter / Instagram :@LLVallee